Ma Mutuelle Sante . comparateur assurance mutuelle complementaire sante ma mutuelle sante
04 76 66 84 20

 

Accueil Mutuelle Santé > Mutuelle particuliers > 
Cliquez sur l'icone qui correspond le mieux à vos besoins :

Dentaire

Soins

Optique

Hospitalisation

Maternité

Cure thermale

Médecine douce

Prévention

Préventions santé / Surpoids : L’Observatoire de l’Obésité reçoit le soutien de la députée Valérie Boyer

Préventions santé / Surpoids
 
Valérie Boyer, députée de la 8ème circonscription des Bouches du Rhône et rédactrice du Rapport sur l’Obésité, a affirmé son soutien à la démarche de l’obobs lors d’une rencontre le 22 juillet dernier à l’Assemblée Nationale avec une partie de l’équipe de l’observatoire


« L’approche pluridisciplinaire de l’obobs est bonne dans le sens qu’elle invite dans le débat l’ensemble de l’encadrement humain de jeunes ou de personnes confrontées aux problèmes de surpoids et d’obésité et les sensibilise à la mise en place de « bonnes pratiques ». De la famille aux enseignants, du médecin aux intellectuels sans oublier les élus, les animateurs de sports et de divertissements, tous doivent pouvoir s’exprimer sur les comportements responsables qui peuvent modifier le bien-être de nos citoyens comme ceux de tous les pays.

Cette approche pluridisciplinaire rejoint ma proposition de faire de la lutte contre l’épidémie d’obésité et de surpoids une grande cause nationale. En effet, une telle labellisation permettrait d’agir de façon transversale, dans tous les domaines : santé, éducation, environnement, sport et bien être, activité physique, nutrition, discrimination, audiovisuel… ».

Cette déclaration est à visionner en podcast sur le blog : www.obobs.net.

L’obobs se présente comme un outil d’information et de prévention pour mener une réelle lutte contre l’obésité, considérée aujourd’hui comme une véritable épidémie mondiale.

Lancé en juin 2009, l’Observatoire de l’Obésité s’appuyant sur un comité pluridisciplinaire, composé de professionnels de santé, universitaires ou non, mais également d’un sociologue, d’un publicitaire habitué aux problématiques alimentaires, d’un préparateur physique, d’un psychiatre-psychothérapeute, des associations de patients obèses (CNAO), propose un recensement et un suivi de l’information, tout en apportant un regard plus ouvert et complet sur les problématiques liées à l’obésité. Accompagner, aider, soutenir les malades et leurs familles apparaît également de plus en plus nécessaire, à l’heure où les offres de soins et de solutions chirurgicales (shunte, anneaux ou ballons gastriques) se multiplient.

Du côté du grand public, l’obobs veut enfin réintroduire de la confiance entre malades et soignants en proposant des objectifs réalisables, adaptés à la réalité et à la personnalité de chacun. Il faut ouvrir le champ des possibles, être plus près et à l’écoute des patients. Face à un « terrorisme » de l’hygiène et de l’équilibre alimentaire, l’Observatoire de l’Obésité se positionne de façon volontariste et humaine, sensible et pragmatique.

La qualité des aliments et leur contrôle, la notion du bien-être, au travers de l’oralité et du plaisir d’une alimentation bien intégrée à la vie d’aujourd’hui, des enfants comme des adultes, est également un champ de réflexion et d’intervention de l’obobs.

Du côté des professionnels, l’Observatoire de l’Obésité, souhaite agir dès que cela est possible en complément des missions institutionnelles et des recherches médicales actuellement en cours, pour favoriser et encourager les actions des pouvoirs publics et des acteurs concernés. L’obobs se doit d’être un accélérateur de prises de décisions concrètes pour enfin apporter des solutions à ce problème majeur.

Ma Mutuelle Santé


Selon communiqué