Ma Mutuelle Sante . comparateur assurance mutuelle complementaire sante ma mutuelle sante
04 76 66 84 20

 

Accueil Mutuelle Santé > Mutuelle particuliers > 
Cliquez sur l'icone qui correspond le mieux à vos besoins :

Dentaire

Soins

Optique

Hospitalisation

Maternité

Cure thermale

Médecine douce

Prévention

La nouvelle pilule du lendemain EllaOne

La nouvelle pilule du lendemain EllaOne en vente cette semaine en Europe, pas de remboursement accordé à ce jour

 

Une nouvelle pilule du lendemain, EllaOne, surnommée « du surlendemain » car utilisable jusqu’à cinq jours après un rapport sexuel à risque, est commercialisée à partir de cette semaine dans plusieurs pays d’Europe, selon le laboratoire pharmaceutique qui l’a mise au point.

 

« Le lancement de ce nouveau contraceptif d’urgence des laboratoires HRA Pharma, qui a reçu vendredi soir » l’ultime aval de l’agence européenne du médicament (EMEA), intervient d’abord dans « trois pays européens -France, Royaume-Uni, Allemagne- », a déclaré à l’AFP le Dr Erin Gainer, PDG de HRA Pharma, dont le siège est en France.

EllaOne -fabriquée avec une nouvelle molécule, l’ulipristal-, « prescrite sur ordonnance, arrive dans les pharmacies françaises à partir de jeudi-vendredi. Nous avons donné l’ordre lundi aux grossistes de libérer les lots », a dit le Dr Gainer.

Le même ordre a été donné dans plusieurs autres pays d’Europe, la commercialisation devant ensuite s’étendre à l’ensemble d’entre eux (Belgique, puis Italie et Espagne, pays nordiques, etc.). « Elle sera vendue au prix indicatif de 30 euros, pour l’instant sans remboursement de l’assurance maladie », a précisé la patronne du laboratoire qui commercialise déjà la pilule du lendemain Norlevo, en vente libre en France depuis sa mise sur le marché en 1999.

 

EllaOne, qui empêche l’ovulation, a obtenu l’autorisation européenne de mise sur le marché (AMM) en mai. En raison de sa nouveauté, elle devait encore recevoir l’approbation de l’Agence européenne du médicament (EMEA) pour son plan de surveillance après commercialisation dit « plan de gestion de risque ». C’est cet ultime feu vert qui est intervenu vendredi.

 

Le laboratoire a déposé un dossier de demande de remboursement en France  « comme dans la plupart des pays » européens, mais avait prévenu qu’il commercialiserait son nouveau contraceptif d’urgence en septembre sans attendre l’accord de remboursement.

D’après les données des études cliniques sur 4.000 femmes, le produit est bien toléré et son efficacité paraît supérieure à celle du lévonorgestrel (composant du Norlevo), selon HRA Pharma.

 

Ma Mutuelle Santé